catherine_millet_copie


Ma rencontre avec Catherine M. a été hasardeuse, fusionnelle... inoubliable. Alors que je regardais la TV, bêtement abrutie devant des émissions de relooking de la 6, j'ai zappé. Et suis tombée sur "complément d'enquête", une émission de la 2. Une femme invitée pour témoigner: Catherine Millet. Inconnue au bataillon. Je reste sur la chaîne, et écoute son témoignage. Elle parle de la vie libertine quelle a vécu, du livre qui en a découlé et qui a eu un succès mondial: "la vie sexuelle de Catherine M.". Son regard, ses phrases, son vécu: tout m'intrigue. Je retiens son nom, et après l'émission, fonce sur le net en savoir plus. Deux livres à son actifs, dont "Jour de souffrance", écrit en 2008, bien après "la vie sexuelle de Catherine M".

Deux jours plus tard, je suis à la fnac, et je les achète tous les deux. Un pré-sentiment.
Je commence par le premier, que je dévore en une semaine. Je reste totalement déboussolée par ce personnage singulier. Quelques jours plus tard, je commence "jour de souffrance".

Deuxième choc.

Je pense qu'il s'agira de l'un des livres qui m'aura le plus marquée dans ma vie. Sans que je ne puisse encore l'expliquer, j'y ai trouvé un tel écho de mes sentiments, un tel réconfort, et un telle tendresse à m'en tordre les viscères, que je ne pense pas pouvoir l'oublier de si tôt, ni vivre de la même façon après cela.

C'est bon de se laisser submerger par un livre, une vie, de plonger les yeux fermés, de voir les pages s'amonceler dans sa main gauche au fond de son lit, et de voir le temps suspendu...

Catherine millet a certainement, à sa façon, changé ma vie.

jour_de_souffrance_millet_09