Miôm!


1
2


Là je termine "Mémoire d'une jeune fille rangée", de Simone de Beauvoir,  puis je dégusterai "84 Charring Cross Road" d'Helene Hanff (conseillé par une internaute d'ailleurs!), puis je me lancerai dans "les mille et une vies de Billy Milligan" (conseillé par Yrgane, à qui mon post fait référence d'ailleurs... cf ICI)

Mais le livre que j'attendais le plus, et que je désepérais de trouver, c'est "La jalousie amoureuse" de Daniel Lagache, psychanalyste des années 40. La "jalousie amoureuse", aussi appelée érotomanie ou syndrome de Clérambault : une psychose dangereuse, qui pousse le malade à se persuader que la personne dont il est fou amoureux l'aime en retour, et qui peut aller jusqu'au meurtre.

Un film extraordinaire a été tourné sur ce thème (sans toutefois jamais citer le nom de la maladie, ce qui est le seul bémol que je lui mettrais): "Anna M.", avec Isabelle Carré de Michel Spinoza (encore une Anna, décidément!). En se penchant sur ce thème, on réalise que les plus grands s'y sont intéressé, depuis des siècles (en 1623 on y faisait déjà référence, sous le nom de "maladies d'amour").

Je me sens d'autant plus touchée par ce phénomène , que ma grande tante (oui, celle de la bd!), en a été (en est) victime.. une femme de 45 ans s'est éprise d'elle (alors que ma tante approchait des 80 ans), jusqu'à la menacer de mort.

Je ne vais pas faire un pâté ici, mais ce qui est fou (sans mauvais jeu de mots), c'est que je parlais de ce livre depuis novembre, sans l'avoir jamais trouvé ailleurs que sur internet: et il y a quelques jours, en voulant m'abriter de la pluie avec Renart, j'entre dans une librairie des quais de pêcherie: j'attends mon homme qui fait un tour, et en me tournant légèrement sur la gauche... je le vois, mon livre tant attendu. Sur un présentoir, là, en évidence. J'ouvre au hasard:

"le cas Anna"... Voilà ce que je lis. Coïncidence mon amie!


Plus de 700 pages d'études de cas de patients, d'analyses, de psychanalyses, d'essais sur la maladie..
Dèsfois, de savoir que je possède de telles choses, ça me file la chair de poule.


Bon, allez, sur ce, je vais continuer l'histoire de "mon" Anna... 20 pages déjà... et je vous dit à très vite!

Des bises à tous!